Poêle à bois

Bilan de la journée Bois Energie

Journée bois

JOURNÉE BOIS-ÉNERGIE
COMMUNIQUE BILAN – Paris, le 28 mai 2019

Le Bois-énergie, première énergie renouvelable de France : un réel potentiel environnemental, économique et sociétal

Une volonté du Gouvernement d’accélérer le développement du bois-énergie
Olivier David, Chef du service Climat et efficacité énergétique au ministère de la transition écologique et solidaire est venu ouvrir cette journée :
« …Pour le Gouvernement, il faut accélérer le développement du bois-énergie en accompagnant le remplacement des chaudières à fioul par des installations à combustible bois : le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) prévoit ainsi que plus de 2 millions d’installations devront être réalisées d’ici 2023, soit une augmentation du parc de 28%. Olivier David d’insister sur deux points « on compte sur la filière, pour développer la chaleur renouvelable (50% des objectifs de développement de la chaleur renouvelable de la PPE) qui est la solution la plus compétitive dans les bâtiments neufs, et pour décarboner l’industrie. …. »

Une filière vertueuse
Et les résultats sont là : le label Flamme Verte a permis de faire baisser de manière significative les émissions à particules (- 52%). Aujourd’hui ce sont les foyers ouverts et les vieux appareils de chauffages domestiques qu’il faut remplacer.
Emmanuel Rivière, ATMO Grand Est, confirme que « les mesures de qualité de l’air à proximité des grandes chaufferies bois ne détectent aucune pollution liée à ces installations », appuyant ainsi les conclusions d’une étude menée par le CITEPA pour la FEDENE. Propellet ajoute qu’une enquête de satisfaction menée auprès des utilisateurs de pellets a montré que 96% sont satisfaits et recommandent ce mode de chauffage. Ce sont aujourd’hui 1 million de foyers qui se chauffent aux granulés.
( Souce : https://cibe.fr/nos-actions/23-mai-2019-paris-1ere-journee-bois-energie/ Bilan Presse)

Onf - l'humidité du bois

Bois de chauffage


S’il y a deux critères importants à prendre en compte lors de votre achat de bois de chauffage, c’est bien l’essence du bois ainsi que son humidité. Ces deux  facteurs déterminent en effet le pouvoir calorifique de votre produit.

Pour profiter au mieux des possibilités calorifiques du bois de chauffage, il est impératif de consommer un bois dont le taux d’humidité avoisine les 20%. La combustion de bois humide est fortement déconseillée : car en plus d’augmenter les risques d’encrassement de votre conduit, le bois va d’abord utiliser son pouvoir calorifique pour évaporer l’eau avant de dégager de la chaleur.

Bien choisir son humidimètre

Il existe trois types d’humidimètres sur le marché.
  • Les humidimètres qui mesurent sur masse sèche,

  • Les humidimètres qui mesurent sur masse brute,

  • Ceux qui proposent les deux mesures.


Les humidimètres qui mesurent l’humidité sur base sèche
sont les plus couramment distribués dans le commerce. Ils servent à mesurer l’humidité du bois de construction, charpente, menuiserie… Il ne sont donc pas adaptés au bois de chauffage !

Lors de l’achat de votre humidimètre, faites donc bien attention à choisir un humidimètre qui mesure l’humidité sur base brute. Les professionnels du bois de chauffage se basent toujours sur cette mesure.


Mesurer efficacement l’humidité de son bois

Maintenant que nous sommes au point sur l’humidimètre, comment mesurer l’humidité de notre bûche ? Il y a quelques petites règles à suivre afin d’effectuer une mesure parfaite.
Il est recommandé d’effectuer des mesures à plusieurs endroits (sur la face, la tranche et si possible à cœur) afin de disposer de plusieurs mesures. . En effet, les bords de la bûche, en contact avec l’air, ont tendance à toujours être plus sec que le cœur du produit. Les pointes de l’humidimètre n’étant généralement pas très longues, elles ne permettent pas de mesurer l’humidité à cœur. Il faudrait donc pouvoir fendre votre bûche pour placer l’humidimètre au cœur de celle-ci. Il faudra sinon se contenter de la mesure de surface moins rigoureuse.


Si pas d’humidimètre…
La facture de votre bois vendu sous la marque ONF doit toujours mentionner le taux d’humidité ou la plage d’humidité du produit ! Pensez à vérifier ou à demander à votre fournisseur.

(source : site onf / L’article complet : https://www.onf-energie-bois.com/mesurer-comprendre-lhumidite-bois-de-chauffage/)